Aides aux départs

Parce que la recherche de financement pour le séjour est chronophage, nous vous donnons quelques pistes ci-dessous. N'hésitez pas à nous contacter pour connaître les dernières modalités d'attribution. 

Il existe différentes possibilités pour réduire le coût d’un séjour scolaire. En effet, la participation des familles doit être réduite le plus possible afin qu’aucun enfant ne soit écarté du projet de départ pour des raisons financières.

« Nouveau » Sous certaines conditions, l'Aroéven peut aider les familles à financer le départ en classe de découvertes. 

L’Éducation Nationale : une aide financière peut être apportée à certaines classes de découvertes, en particulier celles de type « classes culturelles » ou « classes de ville » ou selon le projet académique spécifiquement développé. Se renseigner auprès de l’Inspection Académique pour connaître les modalités d’attribution.

Les collectivités locales (Mairies, Communauté de communes, Conseil Général) : impliquées de plus en plus depuis les lois de décentralisation dans la gestion de l’école publique, elles peuvent vous apporter un soutien financier important. De nombreuses municipalités apportent leur contribution à ce type de projet. Si aucune information ne vous est soumise au préalable, il est opportun de demander un rendez-vous auprès du maire ou de l’adjoint en charge des questions d’éducation. Certaines collectivités ont même mis en place des circuits de collecte des demandes d’aides au financement de départs en séjours scolaires par leur service des affaires scolaires. Certaines collectivités mettent également en place des aides pour les familles en difficultés financières.

Des partenaires privés : n’hésitez pas à faire appel à vos relations, mais aussi aux parents d’élèves pour contacter des partenaires privés susceptibles de financer une partie du séjour.

Des bourses ou aides à projet : selon le thème de votre séjour, des bourses spécifiques peuvent vous être accordées (en particulier dans le domaine de l’environnement).

Des actions d’autofinancement : ventes de réalisations d’enfants ou de parents (gâteaux, cartes, de vœux etc.), organisations de loterie... Outre l’aide matérielle, ce procédé implique grandement les enfants dans le projet et les parents.

Des associations telles que la Jeunesse au Plein Air, à laquelle nous sommes fédérées, peuvent débloquer des aides sur présentation de dossier. Se renseigner sur leur site http://www.jpa.asso.fr